Le CAR un nouveau dispositif pour la reconversion



En vue de sécuriser la reconversion professionnelle des salariés intérimaires victimes d’un accident du travail ou d’une maladie professionnelle ou déclarés inaptes, les partenaires sociaux de la branche ont mis en place deux dispositifs spécifiques, dans le cadre de l’accord formation du 29 novembre 2019 : 

- Le contrat d’alternance de reconversion

- Et la mise en place d’un bilan de reconversion prescrit par le Fastt

Le CAR est un contrat de formation en alternance, qui a pour objectif de permettre au salarié intérimaire d’acquérir de nouvelles compétences compatibles avec ses aptitudes et de sécuriser ainsi son retour à l’emploi par le biais d’actions de formation et de périodes de mission au sein d’entreprises utilisatrices.   

Bénéficaires : Tout  salarié intérimaire, quelle que soit son ancienneté dans l’entreprise et qui se trouve dans l’une des situations suivantes :

  - Avoir été victime d’un accident du travail (AT) ;

  - Avoir été victime d’une maladie professionnelle (MP) ; 

 - Avoir été déclaré inapte suite à un AT/MP.   
 
Le salarié intérimaire victime d’un AT/MP ou déclaré inapte suite à un AT/MP, doit également avoir bénéficié d’un accompagnement par le Fastt qui délivre une attestation d’éligibilité au CAR - (Service Maintien dans le projet professionnel du Fastt au 01 71 25 58 30 )
 
Chaque salarié intérimaire bénéficie d’un entretien de diagnostic qui permet de repérer les éventuelles difficultés et se voit proposer, en fonction de sa situation : 

- Des prestations d’assistance pour faciliter, le temps de l’hospitalisation, l’organisation de la vie personnelle : venue d’un proche, aide à domicile, garde des enfants, etc. 

- Un appui psychologique en cas de choc faisant suite à un accident pour le salarié intérimaire ou ses proches. 

- Une aide dans les démarches administratives et un appui pour s’assurer que les droits à la complémentaire « Intérimaires Santé » et à la prévoyance « Intérimaires Prévoyance » sont actifs. 

- Un soutien budgétaire en cas de difficultés financières. 


Le CAR est conclu pour une durée maximale de 12 mois et est très proche du CDPI (contrat de développement professionnel intérimaire) dans ses modalités de mise en œuvre

 

Durant la période d’arrêt de travail consécutif à un accident du travail, une maladie professionnelle ou un accident de trajet, le salarié intérimaire peut bénéficier d’un bilan de reconversion prescrit par le Fastt.  
 
Ce bilan a pour objectif de définir des solutions de mobilité professionnelles respectueuses de la santé de chaque bénéficiaire et en adéquation avec les perspectives offertes par le marché de l’emploi. 

De beaux dispositifs à utiliser sans modération !